La dame de Pékin – 2

Vendredi 1er août 2012

Carrières-sur-Seine, banlieue parisienne

Belkrane évite de dire quelque chose. Le visage de Sandrine Foulquier est rouge, bouffi de larmes. Elle pleure en silence. Les bijoux retrouvés sur le corps sont les mêmes qu’avait emmenés sa fille le jour de sa disparition. Elle essuie ses larmes avec un mouchoir en papier, en s’excusant.

-On s’était brouillées, au sujet des sorties. J’ai cru un temps qu’elle était partie rejoindre son père, à Narbonne, mais il n’avait pas de nouvelles. Ses copains et copines non plus.

-Vous n’avez pas la moindre idée de ce qu’elle a pu chercher, à Paris ?

-Non, non… Elle n’y allait presque jamais, sauf pour aller s’acheter des vêtements ou des disques.

-Fanny ne vous a jamais parue tentée par la drogue ?

-Oh non, jamais ! Elle ne supportait même pas l’alcool.

Belkrane prend note, à l’ancienne, sur son petit carnet papier.

-Elle avait un petit ami ?

Le regard perdu dans le vide, la mère de Fanny secoue la tête négativement.

-Pas en ce moment.

-Madame Foulquier, je vais devoir vous demander de m’accompagner pour reconnaître formellement le corps.

Entre deux sanglots, elle lui demande de lui accorder un instant pour se préparer. Il sait qu’elle va se réfugier à l’intérieur pour pleurer. Il s’allume une cigarette pour patienter en observant la rue. Le quartier est tranquille. C’est un pavillon coquet, sans être outrageusement bourgeois, avec un petit jardin. Lui qui a grandi avec cinq frères et sœurs dans un HLM de Montfermeil a du mal à comprendre ce qui peut amener une fille unique, sincèrement aimée par sa mère, à fuir un tel domicile. Il redescend les marches du perron et rejoint Rodolphe Wiessbacher, son binôme depuis son arrivée à la Police. À un peu moins de 10 ans de la retraite, c’est un « vieux de la vieille », rougeaud et robuste.

-Qui s’occupe de faire le voisinage, demande-t-il, tu veux le faire ?

-Ça m’arrangerait que tu t’en occupes, à vrai dire.

-OK. Tu m’inviteras au restau, comme ça.

Belkrane sourit :

-D’accord.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s